AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Washing mashing • Moira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar

Sam 14 Mar - 20:45



Washing machine time.



On était jeudi. Et comme tous les seconds jeudi du mois, pour Dakota, c'était synonyme de lessive. En effet, elle n'était pas arrivée ici depuis longtemps -cela ne faisait que deux semaines que les cours avaient repris, et donc deux semaines qu'elle avait emménagée dans le pensionnat - et c'était donc pour elle la première fois qu'elle venait dans la laverie du pensionnat. A vrai dire, c'était même la première fois qu'elle venait dans la laverie tout court. Chez elle, c'était sa mère qui faisait ses lessives et elle n'avait jamais cherché à apprendre. Bien sûr, elle avait quand même demandée des cours pratiques avant de quitter le bercail, mais elle n'avait jamais fait ça toute seule. C'est donc avec une certaine appréhension et un adoucissant bon marché qu'elle se mit en route vers la laverie.

Appréhension qui se révéla largement plus intensive quand elle se retrouva devant une machine, complètement seule et assez paniquée. Elle avait passée dix minutes à trouver où se mettait cette fichu pièce - il lui avait fallu d'abord réalisé qu'il fallait mettre une pièce - et elle était désormais tiraillée entre quel couleur mettre avec laquelle. D'ordinaire, il faut laver les couleurs séparément, cependant, son pull arc-en-ciel, elle n'allait pas le découper en banderoles tout de même !
Olivia soupira et d'un commun d'accord avec elle et elle-même, elle décida d'abandonner et de tout mélanger. Après tout, elle avait achetée des pastilles multicolores, ça devait marcher ce truc, non ? La jeune fille enfourna tout dans le lave-linge et dans un geste de bonheur ultime, actionna le tout à 40°, avant d'aller s'asseoir en face.

Plus qu'à attendre 30 minutes et après, elle pourrait rentrer chez elle, balancer son linge et sortir. Mais d'abord, Dakota envoya un message à une de ses amies avec son portable pour la rejoindre ensuite.
Attends.
Son portable. Son portable ? Où est-il ? Une lueur de panique passe dans ces yeux et son regard se dirige vers le monstre blanc qui torture ses affaires. Et son portable. Oh. Mon. Dieu. Se jetant sur la machine ave hargne, elle tente de l'arrêter mais en vain.

Dakota ▬ A-a-a-a-a-a-a-a-a l'l'l'l a-a-a-a-i-i-i-i-de !
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Lun 16 Mar - 16:53

Après quelques années au sein du pensionnat, j'avais compris comment fonctionnait - a peu près - la laverie. Je savais quelle étaient les machines qui ne fonctionnaient pas bien, où trouver de la lessive sans payer un rond et diverses petites astuces comme celle-là. Autant dire que laver mon linge était devenue une partie de plaisir plutôt qu'une corvée comme le pensait la plupart des élèves.

On était jeudi et j'avais décidé de m'occuper de la pile de linge sale de la salle de bain. Avec ma colocataire, on se partageait les tâches, histoire de ne pas se retrouver submergées. Mon panier sous le bras, je m'étais dirigée tranquillement vers le lieu-dit, chantonnant un air connu. J'étais de bonne humeur, parce que j'aimais bien la buanderie. C'était bien pour glander, en fait.

Sauf que j'allais pas vraiment pouvoir me reposer. En entrant dans la pièce, une folle hurlait après une machine qui était déjà lancée, s'agrippant dessus. Je reconnus Dakota et je soupirais longuement en levant les yeux au ciel. Elle avait débarquée il y a deux semaines à peine et m'avais déjà cataloguée comme son idole. Ca ne me flattait pas, car me ressembler n'était pas une bonne idée. J'approchais un peu et appuyait simplement sur le bouton marche/arrêt, ce qui stoppa la machine. Et lui adressais la parole.

- Mais qu'est-ce que tu fais, encore ?

J'insistais bien sur le dernier mot, car à chaque fois que j'avais eu l'occasion de croiser la jeune fille, c'était dans des situations improbables. J'ouvrais la machine et jetais un œil dedans, ayant préalablement posé mon propre panier à même le sol. Je fronçais les sourcils.

- Sérieux, Dakodak, t'as mélangé couleur et blanc ?

Ouais, je l'appelais Dakodak et alors ? Habitude, maintenant. Je sortis un vêtement blanc qui avait clairement décoloré pour lui montrer son erreur fatale. Maintenant il était à moitié blanc - à moitié multicolore. Second soupir en secouant la tête. En cherchant l'habit qui décolorait les autres, je tombais sur quelque chose qui n'avait rien à faire là-dedans.

- Ce serait pas ton portable, à tout hasard ?

Sans doute était-ce pour ça qu'elle criait tantôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Mer 18 Mar - 15:48



Oui...



Manifestement, Dakota manquait de coordination. Plus elle appuyait sur ce qu'elle pensait être le clic d'ouverture de la machine, plus celle-ci se refermait sur ses doigts. Et quand une main faisait quelquechose, l'autre ne faisait absolument pas ce qu'on lui demandait de faire. Très mauvaise marionnettiste. Elle ferma les yeux, attendant que le cauchemar passe et ne souhaitant pas voir les dégâts engendrés par...

??? ▬ Mais qu'est-ce que tu fais, encore ?

Stop. Plus de son de machine infernale, plus de petit cliquetis dû au portable coincé dans un truc inadapté. Plus rien, juste un petit pssch, comme quand on ouvre un conteneur à vapeur et une voix qui semblait carrément exaspérée. La demoiselle ouvrit un oeil, hésitante. Puis un autre, surpris. Puis sourit.
Oh, mon dieu, c'était Moira.

Forcément, ça ne pouvait qu'être Moira qui la sauver d'un bordel pareil. Moira, c'est sa sauveuse. Toujours. Quoi qu'il arrive. Quel demoiselle extra celle-l- « Sérieux, Dakodak, t'as mélangé couleur et blanc ? » Moira c'était surtout cette personne qui faisait office de police. Dakota avait souvent l'impression que à chaque fois que Moira était dans les parages, Dak' finissait par faire une connerie et se faisait engueuler. Mais cela ne la dérangeait pas plus que ça. Elle aimait bien voir Moira en colère, ce qui est assez bizarre, mais ma foi. Cette dernière sortit du lave-linge de sa main droite, tout en soupirant, quelque chose qui se trouvait être un T-shirt. Avant, il était blanc uni. Désormais, il était toujours blanc, mais constellée de petites et grandes taches multicolores disséminés de part et d'autre du tissu. Eh, ça rend plutôt bien en fait.pense t-elle. Mais elle ne dit rien à voix haute et garda sa pensée pour elle, de peur de passer pour une dégénérée qui porte des vêtements de clown et de s'attirer un regard affligé de la part de la demoiselle aux piercings.

De son autre main, Kayane brandit quelque chose de dégoulinant, de sombre et de compact. Olivia poussa un soupir en reconnaissant l'objet de ses désirs. C'était son portable, son précieux portable auparavant neuf et magnifique et qui ressemblaient à une épave. Kayane lui demanda si c'était ce qu'elle cherchait.

Dakota ▬ Non....Enfin oui. Mais mon bébéééé.... Merci Momo...Tu crois qu'il marche encore, hein, dit ?
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Dim 5 Avr - 14:19

washing mashing
 
J'aimais bien Dakota, mais par moments, je me demandais sincèrement ce qui se tramait au fin fond de son cerveau. Voir ses vêtements décolorés ne la perturbait pas le moins du monde, alors que personnellement, j'aurais pété un câble de voir ça. Donc oui, je me posais certaines questions et surtout, j'aurais aimé qu'elle prenne modèle sur quelqu'un d'autre que moi. Mais j'avais beau soupirer, lever les yeux au ciel et lui mettre des pichenettes sur le nez, mademoiselle maladroite n'en faisait qu'à sa tête.

Il faut dire qu'à son âge, je pensais aussi conquérir le monde en prenant exemple sur les plus vieux. L'épave que j'avais entre les mains était effectivement ce qu'elle cherchait à récupérer, mais dans ce pitoyable état, nul doute qu'il ne fonctionnerait plus. Je jetais  un œil avisé sur l'éponge sombre que je tenais du  bout des doigts.

- Tu rigoles, j'espère ? Ton portable vient de se noyer avec de l'eau et des produits chimiques. Et désolée mais je ne suis pas magicienne, je ne peux pas redonner vie à quelque chose qui est dans cet état lamentable. -répondis-je en posant le feu portable sur la machine à laver.

Il était trempé et l'écran était fissuré. Je faisais preuve de cynisme, mais elle se voilait la face en pensant qu'il allait survivre à un aller simple dans la machine à laver. Dakota était bonne pour en racheter un, ni plus ni moins. Mais j'imaginais que ça ne lui posait pas de problèmes, elle ressemblait plus à une enfant pourrie gâtée qu'à une délinquante juvénile en manque d'argent. Malgré tout, je posais une main sur son épaule, signe de compassion. La différence de taille entre nous était flagrante.

- Désolée de ne rien pouvoir faire. Peut-être que si j'étais arrivée avant que tu lances cette machine, j'aurais pu t'aider. La prochaine fois, attends-moi avant de faire une bêtise, Dakodak. - lançais-je en lui faisant une pichenette sur le front.

Elle me faisait de la peine et même si je détestais qu'elle me prenne pour son idole, je faisais de mon mieux pour la réconforter. Je n'étais pas accro à mon mobile, mais je savais que si mes cigarettes auraient finies dans le même état, j'aurais été aussi déprimée qu'elle ne l'était en ce moment. Je frissonnais rien qu'a l'idée de perdre mon paquet de Lucky Strike.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Washing mashing • Moira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MOIRA ◊ « L’oeuvre de la nature est bien plus difficile à comprendre que le livre d’un poète. »
» MARLENE MOIRA HAYWORTH ♦ I used to shine bright like that diamond until that day.
» On apprend à hurler avec les loups. (Jean Racine) [Moira & Dagon]
» [Tampa] Moira & Marley❧ Next step to the future
» [1423] Best Friends' Dinner | Charlie & Moira

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PENSI☀NNAT AZURE :: Azure Events :: Archives avant 03/04/15-
Le Pensionnat International Azure (PIA) accueille chaque année de nombreux étudiants de l'Australie, mais aussi de partout dans le monde comme l'institut est affilié à plusieurs autres écoles dans le monde (ce qui fait que les échanges étudiants ne sont pas rares). Il ne nécessite pas d'être riche pour fréquenter cette école, mais d'être au minimum dans la moyenne.
Votre St@ff

Afin de poster votre propre rumeur, veuillez contacter par messagerie privé Luxana.
Ethan J. Flynn puerait tellement des pieds que l'on sentirait l'odeur de ceux-ci dans la chambre voisine.
Il paraîtrait que Aleksey A. Averine se soit fait faire des implants pour avoir des poils, étant naturellement imberbe.
Il paraît qu'Eileen Trayss est du genre à vomir sur quiconque se baladerait pieds nus.
Nemesis Jones serait profondément amoureux de Wade Spitznogel au point de rêver de lui et d'appeler son prénom dans la nuit. Hé hé.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.