AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Wha'd'ya want ? [PV : Moira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ethan J. Flynn
« Out of my Way ! »
« Out of my Way ! »
avatar
messages : 28
points : 0
anniversaire : 17/09/1993
inscription : 08/03/2015
age : 24
orientation sexuelle : Hétérosexuel.
profession : Élève.
année d'étude : Troisième année.
clubs : Sport.

Mar 10 Mar - 13:36




Wha'd'ya want ?


ft. Moira.

C'était un jour assez différent, cette fois. D'habitude, je me contentais de me balader un peu partout en me contentant d'avoir un air intimidant, sans pour autant chercher plus loin que le bout de mon nez. Mais cette fois, on m'avait demandé un petit service. Pour une fois que je me montrais aimable et que j'avais accepté, il fallait que ce soit pour donner de l'argent à ce qui semblait être... Une dealeuse. La seule information que j'avais reçue, c'était que ce serait au terrain de sport. Lequel ? Pas la moindre idée et honnêtement, j'm'en contre-fiche pas mal. Avec un peu de chance, je trouverais cette personne assez vite... Ou pas.

Je m'étais dirigé vers le terrain de basket. Sans réellement avoir envie d'y jouer, au départ. Mais voir un étudiant jouer seul, m'avait donné envie de faire un petit un contre un avec lui. Je m'approcha de lui, sans pour autant avoir l'air menaçant. Rare venant de ma part, je sais. Après, peut-être qu'il s'agissait de la personne que je cherchais ? Non, c'était une femme, de ce qu'il m'avait dit. Bon sang, dans quel genre de conneries est-ce que je m'étais foutu encore, cette fois ? Soupirer était la seule chose que je pouvais faire dans ce genre de situation plus qu'ennuyante. Quoi qu'il en soit, je voulais jouer, moi aussi. Je m'avançais donc vers cette personne, les mains dans les poches.

-Yo, ça ne te dérange pas si je m'amuse un peu avec toi ?

Forcément, le jeune homme en ma présence ne semblait pas d'humeur à refuser. Peut-être que mon visage lui avait offert quelques frissons ? Je n'avais pas l'intention de lui faire du mal... Je voulais juste m'amuser un peu... Après tout, j'aime le sport. Qu'importe le genre, j'aime ça. J'enlevais mon pull, restant ainsi en débardeur, regardant mon prochain adversaire. Je lui laissais la balle, pour faire office de défenseur. Alors qu'il s'apprêtait à foncer vers moi pour effectuer un drible, il se vautra lamentablement devant moi. Au départ, je voulais me contenir et l'aider à se relever, mais cette situation m'avais juste... éclater. Alors forcément, je laissa échapper un rire des plus audibles.

-Qu'est-ce que c'était que ça au juste ?! En tout cas je te donne un dix pour ce magnifique plongeon ! Je repris mon calme, tandis que ce garçon m'insulta sans plus tarder. Hein ? Tu serais pas en train de me provoquer là ?

J'attrapa le gamin par son haut, avant de le relever, fronçant les sourcils, tandis que je le regardais du haut de mon mètre quatre-vingt-quinze. Je me baissa lentement, avant de prendre la balle qui se trouvait au sol, la tenant assez haut pour qu'il ne puisse plus la rattraper. Si tu souhaites la rattraper, il faudra réussir à défendre face à moi, ça te va ? Sale gamin... Et oui, je montrais les crocs, mais me faire insulter ne me plaisait pas réellement, forcément.
C O D E © W H A T S E R N A M E .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Mer 11 Mar - 15:31

Je ne pouvais pas m'empêcher de froncer les sourcils en regardant le sms qu'il m'avait envoyé un peu plus tôt dans la matinée. Aujourd'hui était censé être le jour de ma « paye » mais le client, un type un peu lourd sur les bords et accro' à des saloperies m'avait fait faux-bond, soi-disant qu'il partait en voyage d'affaires avec des collègues. Je n'y crois pas une seconde, je pense plutôt qu'il y a un problème avec le fric et il fait tout pour m'éviter le maximum. Je ronchonne un peu, vu que dans ce fameux sms il m'indiquait également qu'il avait demandé à quelqu'un de me délivrer l'argent convenu.

Je déteste ça, je ne sais jamais sur quel genre de personne je vais tomber. La dernière fois que c'est arrivé, le coursier s'est amené avec quelques potes et profitant du fait que je sois une femme, m'a dérobé mon fric et je n'ai rien pu faire mis à part les regarder se partager ce qui me revenait. J'espère cette fois ne pas me faire arnaquer. Direction le terrain de sport, va savoir pourquoi. Mais au moins, vu qu'on est plein après-midi, il y aura forcément des élèves, donc je ne pense pas que la personne qui va me remettre l'argent sera prête à s'exposer devant la foule.

Le soleil est déjà haut dans le ciel quand je pose enfin les pieds sur le terrain. Il y a quelques élèves regroupés qui discutent, d'autres qui font des exercices pour se maintenir en forme. Ca transpire, ça s'entraine, ça fait du basket. Et encore un peu plus loin, deux personnes semblent vouloir en venir aux mains. Je suis arrivée au moment où l'un deux s'étalait sur le sol et l'autre ricanait. Puis le pauvre par-terre l'a insulté et c'est parti en vrille. Mon côté justicier a pris le dessus, je ne peux m'empêcher de secourir ce pauvre type qui semble désespéré face à ce géant qui l'attrape par le col. Je déteste la violence et les types comme lui. Tout ne se règle pas par les poings, sérieux. Je m'approche et hausse la voix face à ce mec agressif.

- Dis-donc toi, t'as pas honte de t'en prendre aux plus jeunes ?!


Il a beau faire deux têtes de plus que moi et être le stéréotype même du gars à éviter, je ne peux pas rester les bras croisés à ne rien faire tandis qu'une pauvre personne se fait malmener. Je jette un coup d'oeil au jeune garçon qui semble déboussolé et lui adresse un sourire amical mais qui veut dire « fuis avant de te retrouver dans une sale état ».

- Ca va, tu n'as rien ? Tu ferais mieux de déguerpir d'ici avant qu'il te casse la gueule. - je me tourne de nouveau vers l'asperge - Quand à toi, espèce de grande perche, si tu veux te battre, va le faire sur un ring et pas ici ! J'ai bien vu que tu t'es marré quand il est tombé, alors ne fais pas l'étonné quand il t'insulte ! Abruti !*

Je sais pertinemment que je m'expose au danger, mais tant pis. Il y a un moment dans la vie où il  faut apprendre à prendre des risques. Je serre les dents, les poings, fronce les sourcils et mon regard lance des éclairs.

(* en portugais)
Revenir en haut Aller en bas
Ethan J. Flynn
« Out of my Way ! »
« Out of my Way ! »
avatar
messages : 28
points : 0
anniversaire : 17/09/1993
inscription : 08/03/2015
age : 24
orientation sexuelle : Hétérosexuel.
profession : Élève.
année d'étude : Troisième année.
clubs : Sport.

Jeu 12 Mar - 13:32




Wha'd'ya want ?


ft. Moira.

J'avais l'habitude d'avoir droit à des insultes, mais c'était en général quand je commençais à agresser les gens. Ici, je m'étais juste moqué d'une personne qui s'était vautré au sol comme une vieille merde... En quoi est-ce un mal ? Qui n'a jamais fait cela ? Personne. C'est humain, de rigoler de quelqu'un qui se casse la figure. Je n'avais fait qu'agir comme quelqu'un de normal. Quand je tombe, et qu'on rigole de moi, j'ai tendance à m'en foutre, parce que je sais que ce serait pareil si ça avait été l'inverse. Alors ses insultes, sincèrement, je pense qu'elles n'étaient pas "bien placée".

Alors forcément, j'avais décidé de régler ça, au basket. Je n'avais pas l'intention de le frapper ni quoi que ce soit, pas dans l'enceinte de l'école. Je n'avais pas réellement envie de me faire renvoyer à cause de ma violence, alors autant régler ça au sport. Mais j'avais surtout l'air de quelqu'un qui martyrisait un gamin, en fait... C'était d'ailleurs pour cela qu'une personne avait décidé d'intervenir. Inutile. Elle aurait tout aussi bien pu la fermer et attendre que j'en ai terminé avec ce gosse, mais non. Elle avait décidé de s'en mêler.

Je ne disais rien, dans un premier temps. Sa remarque ne me faisait ni chaud ni froid. M'attaquer aux plus jeunes ? Je ne voyais pas vraiment ce que je faisais de mal, en dehors d'un règlement de compte sur un terrain de basket... Je ne comprenais pas pourquoi elle se prenait autant la tête. Mais vu qu'elle voulait jouer les mères poules, alors qu'elle le fasse jusqu'au bout ! De toute façon elle finirait bien par le regretter à un moment où à un autre. Et d'ailleurs, voilà qu'elle venait directement "s'attaquer" à moi.

-Me battre ? Est-ce que j'avais l'air de le frapper ? Je l'ai juste aidé à se relever pour ensuite le préparer à jouer au basket face à moi... J'avais également entendu quelque chose d'assez spécial... Qu'est-ce qu'elle disait au juste ? Ça ne ressemblait en rien à de l'anglais... Elle m'insultait là ? Et aussi, tu pourrais essayer de parler dans la même langue que moi ? J'voulais juste tuer le temps au basket en attendant une certaine personne, mais on dirait que je vais devoir tuer le temps avec les poings...

Je m'avança vers elle, l'air menaçant, avant de réfléchir un petit instant. Et si c'était elle, la dealeuse à qui je devais apporter de l'argent ? Je n'en sais rien, mais sa tronche me donnait un certain bénéfice du doute. Devrais-je lui demander ? En tout cas, si elle était réellement cette dealeuse, il était hors de question que je lui donne cet argent. Elle osait me manquer de respect et me prendre de haut... Tout ce que j'ai à faire c'est de lui en coller une pour lui faire comprendre la différence entre elle et moi... Mais bizarrement, elle ne semblait pas avoir peur. Une habituée peut-être ?

-Tu ne serais pas cette bouffonne à qui je devais apporter de l'argent par hasard ?

Dans un élan assez violent, et d'une seule main, j'envoya la balle de basket directement dans le torse de mon ancien adversaire. Il toussa légèrement sous l'effet de surprise et surtout sous la violence à laquelle j'avais envoyé cette balle. J'aurais peut-être pu faire plus doucement, mais j'étais quelque peut énervé. Je devais l'exprimer d'une façon ou d'une autre, et j'avais choisi cette option, cette fois. Quoi qu'il en soit, j'espérais simplement pour cette nana qu'elle n'était pas cette personne. Sinon elle pouvait tirer un trait sur son argent tant qu'elle ne m'aura pas montrer un peu de respect.
C O D E © W H A T S E R N A M E .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Jeu 12 Mar - 22:18

Je détestais vraiment ce genre de personne. Sans aucune morale, toujours à insulter les autres voir les taper pour rien. Mon corps me criait de lui mettre une claque mais ma tête pensait différemment. Si j'entrais dans son jeu, j'étais condamnée. Et franchement, j'avais autre chose à faire que de raisonner des imbéciles pareils qui ne veulent pas comprendre. J'écoutais sans broncher, mais mes dents grinçaient en l'entendant déblatérer.

Il attendait une personne ? Ne me dites pas que c'était lui, mon contact. Je rêvassais et il s'était rapproché de moi, me faisant encore plus froncer les sourcils. J'avais beau me trouver grande, lui l'était bien plus. Je faisais crevette à côté. Mais honnêtement, je m'en fichais, je ne comptais pas m'écraser pour lui faire plaisir.

Il me traita de bouffonne et balança le ballon sur l'autre, le faisant reculer sous l'impact, me faisant sursauter. Ce mec n'avait donc aucune pitié ou quoi ? Le pauvre garçon prit la fuite, nous laissant seuls. En clair, si ce stupide mec voulait me taper, j'étais foutu. Autant la jouer fine, pour le coup.

- C'est donc toi le fameux contact. Je t'imaginais autrement.

Je souriais. Ce genre de petit sourire moqueur que tout le monde détestait. Il avait mon argent mais avec ce qu'il s'était passé, je pariais un bras qu'il ne me le donnerait pas. Je fouillais dans ma poche et en sortit une clope que je portais à mes lèvres. Dans ces moments-là, j'aimais fumer. Ca me détendait. Je repris la parole après une première bouffée.

- Je suppose que tu ne vas pas me donner mon fric, pas-vrai ? Tu vas faire quoi, me casser la gueule et te barrer avec ? Je ne serais pas étonnée.

Je le provoquais malgré moi. J'attisais sa colère en jouant à un jeu dangereux. Mais ça m'énervait tellement que je ne pouvais pas rester calme. Après quelques bouffées de clope, je murmurais tout bas.

- Je t'ai traité d'abruti. Parce que ceux qui se marrent quand une personne tombe le sont. Les êtres humains sont idiots parfois.

Je le fixais droit dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan J. Flynn
« Out of my Way ! »
« Out of my Way ! »
avatar
messages : 28
points : 0
anniversaire : 17/09/1993
inscription : 08/03/2015
age : 24
orientation sexuelle : Hétérosexuel.
profession : Élève.
année d'étude : Troisième année.
clubs : Sport.

Sam 14 Mar - 19:26




Wha'd'ya want ?


ft. Moira.


Elle semblait m'en vouloir. Je ne voyais pas réellement pourquoi, mais c'était le cas. Était-ce simplement parce que j'avais eu le grand plaisir de rire d'une personne qui était tombée ? Ou bien était-ce parce que j'avais décidé de me montrer légèrement plus menaçant ? Quoi qu'il en soit, je m'en foutais un peu de son avis. Tout ce qui comptais pour l'instant, c'était que sa tronche ne me revenait pas. Ou plutôt son manque de respect envers moi. Je ne lui avais rien fait, alors je ne voyais pas pourquoi elle se sentait obliger de faire les superhéros.

Le gamin de tout à l'heure s'en était finalement allé, me laissant ainsi en tête à tête avec la demoiselle. Je ne savais pas ce qu'elle me voulait, au départ, mais par la suite, je compris qu'elle était la personne à qui je devais donner de l'argent. Malheureusement pour elle, au vu de son attitude, j'avais plutôt envie de me casser et de dire à la personne en question qu'il n'avait qu'à se démerder. Mais tant qu'à faire, autant s'amuser un peu de la situation.

Ce sourire qu'elle affichait après avoir avoué qu'elle me pensait différent de ce qu'elle voyait, me laissait un arrière goût désagréable. Comment dire ? Ce sourire me donnait l'impression qu'elle se foutait littéralement de moi. C'est quoi, ce sourire ? Et désolé de ne pas ressembler à un top modèle qu'on voit dans les magazines ! C'était bien évidemment de l'humour, venant de moi. Je me moquais totalement de ce qu'elle pouvait penser me concernant. D'ailleurs elle risquait surtout d'avoir des problèmes si elle me cherchait de trop...

Elle continuait de parler. Ce que j'allais lui faire ? C'était une très bonne question. Plus je l'observais et plus je me demandais ce que j'allais lui réservé. La narguer ? L'ignorer ? Je n'en avais pas la moindre idée. Même si ses propositions étaient dans mes habitudes, je n'avais pas réellement envie de lui donner raison. Pourquoi ? Simplement parce que je n'aime pas offrir le dernier mot à qui que ce soit. Je suis le dernier à l'avoir, et cela restera pour toujours ainsi. Enfin, tant que j'existerai du moins.

-Je ne sais pas. Je pourrais en effet, te frapper et ensuite m'en aller. Mais quoi qu'il arrive tu obtiendras quand même ton argent au bout du compte.

Je m'arrêtais de parler lorsqu'elle alluma une clope. Qu'est-ce que je pouvais avoir horreur de cette odeur... Je trouvais que cela n'avait rien d'attirant, et encore moins chez une femme. Quoi qu'à bien regarder, elle n'était pas si mal que ça... Mis à part son attitude, bien évidemment. Mais de toute façon, cela ne m'intéressait pas plus que ça pour l'instant, je me contenta d'écouter ce qu'elle voulait ajouter, ou plutôt ce qu'elle murmurait. Donc elle m'avait insulté, tout à l'heure ? Peut-être que la tabasser pour la remettre à sa place serait une bonne chose...

-En tout cas, une chose est certaine, tu ne risques pas d'obtenir ton argent aujourd'hui. Je pensais que je pourrais peut-être éviter de m'énerver mais on dirait que ça risque encore une fois d'être difficile... Je commença à faire craquer ma nuque, avant de l'observer d'un air assez sérieux, la regardant même de haut. Après si tu souhaites régler ça d'une autre façon, je t'écoute... Tu as... Hmmm... disons cinq minutes.

J'attrapa ensuite son menton d'une main, la fixant en souriant. Je ne cherchais pas à la draguer, non, je voulais juste lui faire comprendre que j'étais très sérieux. Je me penchais légèrement en avant pour être à sa taille, qui plus est. Cinq minutes pour essayer de me calmer. Mais prépare-toi au pire ! Je me doutais bien qu'elle ne serait pas capable de me calmer. Après tout, personne n'y était arrivé, alors pourquoi une inconnue ?  
C O D E © W H A T S E R N A M E .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Lun 16 Mar - 16:50

Il avait le sens de l'humour, au moins, un point pour lui. J'aimais bien les gens qui avaient le sens de l'humour, surtout celui de l'autodérision. Je ne pus m'empêcher de me laisser aller et de rire à sa petite blague. Je lui donnais le dessus, merde. Mais ce n'était pas dans mes gênes de faire la tronche H24. J'en avais vu de toutes les couleurs au cours de mon existence et j'avais appris que faire la gueule n'arrangeais pas les choses, bien au contraire. Ca avait tendance à repousser les gens.

Je le laissais blablater sans vraiment écouter un mot de qu'il pouvait raconter. J'étais perdue dans mes pensées, me demandant pourquoi j'avais voulu jouer les justiciers. Ce mec d'avant m'avait même pas remerciée, rien, il s'était enfui comme un sale lâche. Il avait eu peur, je pouvais le comprendre, parce que ce mec dont je ne connaissais pas le prénom inspirait tout sauf la confiance. Mais de là à courir la queue entre les jambes, ça m'avait quelque peu énervée.

C'est pour ça que quand il m'attrapait le menton d'une main ferme et violente, je sursautais littéralement. Que.. Quoi ? J'avais pas bien écouté. Il se pencha en avant et je voyais parfaitement son visage en grand plan. Comme si je faisais un gros zoom. Et je distinguais clairement une large cicatrice sur son cou et une partie du menton. Comment j'avais pu louper ça, c'était si voyant !

Je sentais la pression de ses phalanges sur mon propre menton, fin et délicat. Jamais un homme n'avait posé un doigt sur moi auparavant, pour être honnête. Même mon vieux ne m'avait jamais mis de gifle. Mon visage figé se détendit et je n'étais plus énervée. J'avais peur. Une peur insoutenable qui me rongeait les entrailles. Ce type était taré. C'était pas le moment de continuer à jouer la moraliste.

- Désolée pour tout à l'heure. murmurais-je doucement.

Oui, j'étais faible, surtout après l'avoir cherché de mon plein gré. Je faisais trop souvent la fière, mais je restais une femme, au fond. Pas une machine de guerre. Et un homme de sa stature contre moi, c'était carrément du grand n'importe quoi. Et honnêtement, je tenais à mon faciès, moi. Je n'avais pas envie de finir à l'hôpital à cause de mes conneries de super héros. Autant dire que j'assumais entièrement ma facilité à abandonner l'affaire.

- Tu peux me lâcher maintenant ? C'est assez... - je marquais une courte pause, avant de reprendre - perturbant de te voir en gros plan. Sans t'offenser. Quoique, j'ai pu remarquer cette cicatrice, rien n'est perdu, pas vrai ?

Je souriais. Pas comme tout à l'heure, où je me foutais de sa gueule. Un vrai sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan J. Flynn
« Out of my Way ! »
« Out of my Way ! »
avatar
messages : 28
points : 0
anniversaire : 17/09/1993
inscription : 08/03/2015
age : 24
orientation sexuelle : Hétérosexuel.
profession : Élève.
année d'étude : Troisième année.
clubs : Sport.

Mar 17 Mar - 10:55




Wha'd'ya want ?


ft. Moira.


Je pensais réellement qu'elle allait s'en foutre littéralement, du fait que je souhaite qu'elle essaie de me calmer. C'était tout du moins ce que je pensais. Ce qui m'avait cependant surpris, c'était peut-être le fait qu'elle ait rigolé au mon auto-dérision. Alors elle aimait l'humour ? Étrange. Bah de toute façon, il fallait bien l'avouer, beaucoup de gens adoraient ce genre de choses, alors pourquoi pas elle ? Cependant, j'attendais toujours de voir la façon dont elle allait réagir. Après tout, j'avais pas mal d'option pour me défouler, là.

La frapper ? Lui faire goûter un peu le sol ? Qui sait, j'avais pas mal d'idée en tête, je pourrais sans doute les mettre à exécutions dans cinq minutes si elle continuait à rester dans son fichu esprit d'héroïne. En fait, pour être franc, frapper des femmes n'était pas réellement mon plus grand plaisir. Je dois avouer que je n'en tire aucune fierté. Mais parfois, il faut savoir les traiter comme des hommes aussi, selon moi. Si elles le méritent, un bon coup pour les calmer ne fera pas de mal. Même si je pourrais passer pour une grosse brute.

-Hein ?

Oui, c'était la réaction que je venais d'avoir. Est-ce que j'avais bien entendu ? Non, non, non. Ce n'était pas possible. Je secouais rapidement la tête, avant de regarder son air qui semblait déjà plus... calme, allons-nous dire. Elle ne fronçait plus les sourcils, ni quoi que ce soit. Elle avait même une impression sincère, pour le coup. Non, mais... Elle est sérieuse là ? Elle s'excuse ? Et je fais comment maintenant pour me défouler ?! J'veux dire, c'est bien sympa de présenter ses excuses, mais j'fais quoi maintenant ? J'peux tout simplement pas la frapper, là !

Après qu'elle m'ait dit qu'elle s'excusait, j'étais totalement désorienté. Elle qui donnait une impression de véritable guerrière, j'avais été... déçu, mais surtout surpris. J'avais du mal à m'en remettre. C'était un choc, quand même ! Elle cherchait à me faire la moral, mais en prime elle m'avait même insulté, et maintenant elle s'excusait... Ce n'était pas facile à encaisser, quand même. Elle me demanda ensuite de la lâcher. Parce que visiblement ça la perturbait. Elle en profita pour parler de sa cicatrice, ou du moins, juste mentionner le fait qu'elle venait de le remarquer.

-Euh... D'accord. Je me recula lentement, avant de lâcher son menton, me redressant légèrement, par la même occasion. Et si tu parles de cette cicatrice, c'est juste le karma qui m'a frappé de plein fouet. Je l'ai sans doute réellement mérité.

Ce sourire qu'elle était en train de m'offrir... Bizarrement, j'avais la très net impression qu'il était sincère. Est-ce qu'elle me préparait un mauvais coup ? Non, je ne pense pas... Peut-être qu'elle était réellement sincère ? C'était une possibilité que je ne devais pas écarté. J'en prenais note, dans un coin poussiéreux de mon cerveau. Je restais cependant perplexe. Et toujours en débardeur, quoi de plus sexy d'ailleurs... Ou pas ! J'aurais peut-être mieux fait de remettre mon haut, mais j'étais trop occupé à essayer de réfléchir que ça m'était totalement sortit de la tête.

-Mais... Pourquoi tu te la joues toute docile d'un seul coup ? Je pensais que t'allais me provoquer et j'avais déjà préparé plusieurs façon de me défouler... Maintenant que tu t'excuses j'peux pas te foncer dessus, là...
C O D E © W H A T S E R N A M E .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Jeu 19 Mar - 15:25

J'avais réussi à le calmer, même si j'étais tout aussi surprise que lui. Il n'y avait pas de raison qu'il accepte avec autant de facilité de me lâcher. Je le pensais sadique, sans aucuns remords à taper des filles mais il semblait bien que j'avais tort. D'où cette stupéfaction qu'il pouvait lire sur mon faciès. Je reculais à mon tour, laissant un espace entre nous, parce que cette proximité me gênait terriblement. La sensation de sa main sur mon menton restait encore palpable et je n'aimais pas ça. Je levais les yeux vers lui, scrutant avec attention cette dite-cicatrice. Elle était vraiment grande et (très) visible. Elle me donnait des frissons dans le dos, parcourant lentement mon échine. J'imaginais déjà une scène atroce, avec du sang partout. Quelque chose qui me donnait envie de vomir. Puis je répliquais à mon tour, les yeux rivés dessus, comme un gosse devant une vitrine de jouets.

- Personne ne mérite une telle cicatrice, si tu veux mon avis.

Même s'il allait s'en doute ignorer mon avis comme de l'an 40, je disais simplement ce qui me traversait l'esprit en voyant sa blessure. Je me sentais maintenant mieux, sachant que j'avais réussi à calmer ses nerfs en m'excusant. C'était parti du mauvais pied, mais je persistais tout de même à croire qu'une entente était possible. Oui, j'étais têtue. Mais mon fric n'allait pas finir dans ses poches, oh ça non. Il semblait plongé dans une intense réflexion intérieure, ce que je pouvais comprendre. Je l'avais tant surpris que ça ?

- Parce que la haine appelle à la haine.

J'avais répondu au tac au tac, là. Je me la jouais philosophe du jour, sans même croire à ces paroles que j'avais lu sur le net. Je tenais juste à mon apparence physique, sans pour autant jouer les superficielles. Une fille avec deux dents en moins ou un cocard, c'est pas trop sexy. Souriant légèrement, je fouillais dans mes poches pour en sortir mon paquet de clopes. Et aussi m'asseoir à même le sol, sans me soucier du regard des autres. J'étais épuisée de me battre, vraiment.

- T'en veux une ? Plus sérieusement, je ne suis pas fan de la violence et de tout ce qui est baston. J'ai vu trop de visages ensanglantés depuis mon enfance que j'esquive à tout prix les combats. De toute manière, je ne sais même pas me battre !

Je portais une clope à mes lèvres et baissait les yeux, murmurant dans ma barbe. J'étais faible et beaucoup trop conne.

- Si tu m'avais frappé, j'aurais été ko en un coup.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan J. Flynn
« Out of my Way ! »
« Out of my Way ! »
avatar
messages : 28
points : 0
anniversaire : 17/09/1993
inscription : 08/03/2015
age : 24
orientation sexuelle : Hétérosexuel.
profession : Élève.
année d'étude : Troisième année.
clubs : Sport.

Sam 21 Mar - 15:13




J'vais tellement t'emmerder. ♪


ft. Moira.


J'étais toujours aussi surpris du comportement qu'elle avait adopté suite à mes menaces. Je n'avais pas l'habitude que quelqu'un, après m'avoir mit en colère, décide de s'excuser. C'était une première. Parce que oui, d'où je venais, les gens pensaient que je jouais sur ma taille pour intimider les autres, alors que ce n'était pas forcément le cas. Je parle beaucoup, je menace beaucoup, mais je fais toujours ce que je prévoyais de faire, à un moment ou à un autre. Il y avait donc deux possibilités : soit elle se doutait que je ne mentais pas, soit elle regrettait simplement ce qu'elle avait fait.

Qu'importe la réel réponse, l'important c'était que maintenant, je ne pouvais pas me permettre de frapper quelqu'un qui s'était excusé. J'aurais plutôt l'air d'un salaud sans scrupule. Et mine de rien, j'en avais ! D'ailleurs, quelque chose m'avait assez amusé. Personne ne mérite une telle cicatrice ? Même si ce n'était que son avis, je ne pensais pas que ce soit une chose qui s'applique à moi. Je regrettais pas mal de choses dans mon passé, dont ce qui avait apporté cette blessure. Et j'avais bien l'intention de lui faire comprendre ça. Elle avait beau avoir un avis bien précis, mais me concernant, ce n'était pas correct.

-Pour quelqu'un de normal, c'est vrai qu'il ne le mériterai pas. Mais dans mon cas, c'était complètement mérité. Ce n'est pas cher payé, en sachant que j'ai détruit l'avenir de ma propre sœur.

Par contre là, si elle souhaitait réellement en apprendre plus sur mon passé, faudra me tirer les vers du nez. Hors de question que je commence à parler de ma vie à quelqu'un dont je ne connaissais même pas le nom. D'ailleurs c'est vrai, elle ne s'était pas présenté, si ? Non, pas le souvenir. Bah au pire elle n'aura qu'à le refaire plus tard. De toute façon j'avais pas l'intention de lui demander tout de suite. Qui sait, peut-être que je l'apprendrais moi-même d'une façon ou d'une autre. Quoi qu'il en soit, son nom n'était pas le plus important. Pas pour l'instant.

La réponse à sa question m'avais d'ailleurs surpris. Elle la tirait d'où, cette citation totalement nulle ? Certes, détester quelqu'un donnera forcément envie à cette personne de nous détester, mais quand même... J'voyais pas réellement l'intérêt de me retrouver avec ce genre de phrases. Par contre, la voir s'asseoir comme ça, au sol, ça donnait l'impression qu'elle voulait avoir l'air encore plus minuscule. Elle me proposa d'ailleurs une clope, après avoir sortit son paquet de sa poche. Des clopes... qu'est-ce que je pouvais avoir horreur du tabac.

-Eeeeh... Tu es plus sage que je ne le pensais. Mon regard s'écarta de son visage un faible instant, n'ayant donc pas entendu ce qu'elle murmurait, remarquant finalement la présence d'une balle de basket. Il s'agissait de celle du gamin de tout à l'heure. Visiblement il l'avait perdue en chemin... J'allai donc la chercher, la posant au sol, pour ensuite m'asseoir sur celle-ci, face à la demoiselle. Sinon je n'en veux pas une. Mais...

Et oui, plutôt que de simplement prendre une clope, je m’emparai littéralement du paquet. C'est à moi, maintenant. J'avais envie de l'emmerder. Je savais d'avance que si je me mettais debout et que je levais le bras, elle ne le récupèrerai jamais. Et comme j'étais d'humeur à jouer un peu plus, j’allai directement éteindre la clope qu'elle avait au bec, avec mon index et mon pouce. C'était vachement chaud, mais ça en valait la peine. J'avais hâte de voir la tronche qu'elle allait tirer ensuite.

-Tu ne fumeras pas tant que je l'aurais décidé. Dommage n'est-ce pas ? ♪
C O D E © W H A T S E R N A M E .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Dim 22 Mar - 6:22

J'aurais dû me douter qu'il allait répondre quelque chose comme ça, par rapport à ce stigmate qui creusait sa chair de haut en bas de son faciès. Mais par contre, je me rendis subitement compte qu'au final, je ne connaissais rien de lui. Pas même son prénom, s'il vous plait. Et que moi non-plus, je ne m'étais pas présentée, en fait. Mais j'imaginais que le faire lui donnerait de l'importance, alors que j'étais juste venue récupérer mes biftons.

- Je vois.

Ouais, enfin, façon de parler, surtout. Car je ne comprenais rien, mais je ne cherchais pas à comprendre non-plus, m'voyez ? J'm'étais contenté de répliquer ça en penchant la tête sur le côté, l'air de tout savoir sur tout. Alors que ce n'était absolument pas le cas, sérieux. Je dirais pas que j'm'en foutais, mais je supposais que tirer les vers du nez de ce mec serait mission impossible. Après tout, on venait de se rencontrer.

Vu qu'il ne répondit pas de suite à ma proposition de partager mon Graal, j'haussais les épaules avec nonchalance. Le laissant chercher le ballon de basket, je l'observais silencieusement, écoutant ses paroles tranquillement. La clope apaisait tout mes maux, voilà pourquoi j'étais si « sage ». Le bâton de nicotine entre mes lèvres, j'aspirais puis expirait ma fumée, posée. Puis il prit place en face de moi et daigna enfin me répondre. Ok, il en voulait pas, c'était plutôt cool pour m-

- QUOI ?

Oui, je venais de hurler comme une hystérique à travers le terrain de basket. La bouche en forme de O et les yeux écarquillés, j'avais soudainement envie de le tuer. On ne touchait pas à mes clopes, jamais. C'était juste du suicide. Et éteindre ma clope comme ça, non mais il se prenait pour qui, au juste ? Un flic ? Un prof ? MAIS VA TE FAIRE METTRE CONNARD. Je le pensais tellement fort, mais je n'osais pas le dire. Il pourrait bien me mettre une patate et je pourrais bien me retrouver avec une sale gueule. Autant jouer la comédie comme une minette de seize ans. Bah oui, j'avais beau avoir un sale caractère de merde, je savais pertinemment que me mettre à dos plus fort que moi ne m'amènerait à rien. Je me répétais, non ?

- T'es chiant ! Rends les moi .. euh.. - Je marquais une courte pause car je ne connaissais pas son prénom. Je ne fronçais pas les sourcils, même si l'envie de me mettre en colère me rongeait intérieurement et m'adressais à lui sur un ton normal, voir amical. - J'm'appelle Moira. Tu peux me laisser fumer une clope, inconnu balafré ?

Qui ne tente rien n'a rien, n'est-ce-pas ? Promis, j'arrêterais les citations merdiques demain.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan J. Flynn
« Out of my Way ! »
« Out of my Way ! »
avatar
messages : 28
points : 0
anniversaire : 17/09/1993
inscription : 08/03/2015
age : 24
orientation sexuelle : Hétérosexuel.
profession : Élève.
année d'étude : Troisième année.
clubs : Sport.

Dim 22 Mar - 9:17




Question indiscrète.


ft. Moira.

Elle était quand même étrange. À sa façon, mais elle était étrange, réellement. Je ne savais pas vraiment ce qui pouvait lui traverser l'esprit, et honnêtement je ne cherchais pas à le savoir. Elle était sans doute bien trop compliquée à comprendre ; comme toujours en fait. Je n'avais jusqu'à présent, jamais réussi à comprendre la moindre femme. Il en était de même avec ma sœur. Quand je m'étais disputé avec elle, ou même avec son mec et qu'elle avait osé prendre sa défense... Alors qu'elle savait pertinemment qu'il couchait avec son ex.

Pourquoi est-ce qu'elles pardonnaient aussi facilement ? Pourquoi est-ce qu'elles étaient toujours à des années lumières de nous ? Leur façon de réfléchir était totalement différente... Je n'y comprenais jamais rien. Et encore une fois, la demoiselle face à moi ne faisait pas réellement exception à la règle. J'avais la très net impression que je ne pourrais jamais comprendre sa façon de réfléchir, et c'était assez malheureux, en un sens. Mais que voulez-vous. Il y a toujours des personnes que nous ne serons jamais capable de comprendre.

Quoi qu'il en soit, j'avais désormais en ma possession son paquet de clope. En voyant sa réaction, j'affichais un large sourire. Elle allait s'énerver, oui, c'était obligé ! Elle allait s'énerver une bonne fois ! Vas-y, lâche-toi ! Mais finalement, tout ce que j'avais entendu c'était un petit "T'es chiant". Rien que ça ? Ennuyant. Pour le coup, j'avais presque envie de dormir, là... Mais j'avais finalement entendu quelque chose d'un peu plus intéressant. Son nom. Finalement je n'avais même pas eu besoin de l'obliger à le faire.

-Moira... Alors c'est toi... Finalement, l'idée de simplement la faire chier avec un paquet de clope m'était passée. Je pouvais faire mieux, désormais et c'était pour cela que je lança le même paquet à la demoiselle. Ethan. C'est mon nom.

Je l'observai donc de la tête aux pieds. C'était la fameuse Moira dont j'avais entendu parlé plusieurs fois, non ? Oui parce qu'ici, les images se font assez rapidement détruire. Un simple échange de regard et vous êtes déjà classé comme délinquant par la totalité des étudiants de cette établissement. Dommage, mais réaliste. J'en avais fait l'expérience. Maintenant, restait à savoir si c'était également son cas... J'en avais entendu des pas mal, mais l'une d'entre elle me semblait être la plus approprié. Et sans doute correcte, vu qu'elle n'avait pas été à l'aise de me voir de prêt.

-J'ai entendu quelques rumeurs à ton sujet, dans ce pensionnat. J'sais que les gens ici se font facilement une fausse image des autres, mais je pense qu'une rumeur est peut-être plausible. Je la fixais dans les yeux, affichant un large sourire, comme si j'avais eu droit à un magnifique cadeau, comme un gamin. Tu n'aurais pas un penchant pour les femmes par hasard ?
C O D E © W H A T S E R N A M E .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Lun 23 Mar - 10:16

J'ignorais pourquoi il avait cet air perplexe sur le visage, mais ça ne présageais rien de bon. J'avais l'intime conviction qu'il préparait un mauvais truc, quelque chose fait exprès pour m'emmerder. J'esquissais tout de même un sourire en rattrapant mon fidèle paquet de clopes et en sortit une autre, que je portais à mes lèvres. Je ne l'allumais pas de suite, car j'étais encore sur mes gardes, je n'avais pas envie qu'une autre clope finisse écrabouillée entre ses doigts. Alors cette grande asperge s'appelait Ethan. Honnêtement, je ne m'attendais pas à un prénom comme celui-là. Vu son gabarit et ce corps musclé, j'aurais opté pour un prénom bien badass, mais j'imaginais que ses parents ne se doutait pas une seconde que leur enfant deviendrait comme ça en grandissant.

Il me détaillait de haut en bas, sans se gêner. Je crois que le respect de l'intimité d'une personne n'avait aucun sens pour lui, car il analysait peinard mon corps, sans prendre en compte le fait que j'étais là. Je fronçais légèrement les sourcils, l'air de dire « J'vais te péter les dents si tu continues à me mater » et grillait enfin le bout de ma cigarette. Il parlait de rumeurs, mais j'avais déjà perdu le fil, trop occupée à consumer mon poison. Jusqu'à ce qu'il se mette à me demander si j'avais un penchant pour les femmes. Là, j'avalais trop rapidement et manquait de m'étouffer, toussant pour retrouver un semblant de respiration.

- Nan mais ça va pas dans ta tête, de poser des questions indiscrètes comme ça alors qu'on vient de se rencontrer ? - répondis-je en frappant du poing ma poitrine. Je lui donnais raison, mais j'en avais rien à foutre. Au moins, ça lui apprendrais qu'il ne m'intéressais pas plus que ça, qu'il n'était qu'un vulgaire pion destiné à livrer mon argent et rien d'autre. Et même si l'envie lui prenait de divulguer tout ça aux élèves, je m'en moquais bien. Je ne me cachais pas derrière des faux-semblants, sauf avec le vieux. Je respirais enfin normalement et je ne pus m'empêcher de continuer sur ma lancée. - Et qu'est-ce que ça peut te faire, si j'préfère les femmes aux hommes ? Le grand Ethan serait-il du genre à ouvrir son clapet comme tout ces gosses de riches ? J'en serais grandement étonnée. - Je le cherchais, j'sais, je jouais avec ses nerfs, j'sais. Mais sans m'en rendre compte, je rougissais aussi, mes joues prenant cette teinte rosâtre que je détestais tant.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan J. Flynn
« Out of my Way ! »
« Out of my Way ! »
avatar
messages : 28
points : 0
anniversaire : 17/09/1993
inscription : 08/03/2015
age : 24
orientation sexuelle : Hétérosexuel.
profession : Élève.
année d'étude : Troisième année.
clubs : Sport.

Mar 31 Mar - 10:31




Let's play a game.


ft. Moira.

J'avais toujours des questions bizarres. J'étais quelqu'un d'assez curieux. J'avais beau la connaître depuis très peut de temps, je la trouvais juste très amusante et intrigante. De toute façon, elle avait réussi à me calmer, et à m'empêcher de péter les plombs. C'était déjà pas mal je pense. Si j'avais souhaité la frapper, elle serait déjà au sol en train de pleurer suite aux coups qu'elle aurait subi. Mais ce n'était pas le cas. Chance ? Peut-être, j'en sais rien moi. En tout cas, j'étais réellement quelqu'un qui n'avait aucune honte à poser ce genre de question.

Par contre, sa réaction était tout simplement magique. Oui, je ne m'attendais pas à ce genre de choses venant d'elle, alors forcément, je ne pu m'empêcher d'éclater de rire. Me moquer d'elle ? Non. Rire avec elle ? Oui. C'était elle qui m'avait fait rire et non dans le sens de la moquerie. Comme quoi, malgré le fait qu'elle soit lesbienne, elle avait encore des réactions de filles. C'était rassurant à savoir. Parce que oui, je n'avais encore jamais eu l'occasion de rencontrer en personne une personne homosexuelle. J'avais entendu qu'il y en avait pas mal dans cet établissement, mais j'en avais jamais rencontré une en chair et en os.

-Kah kah kah ! Cette réaction vaut tout l'or du monde ! Tu devrais voir ta tête ! ♪

Je sais, j'étais un réel gamin, malgré mon âge déjà pas mal avancé. Un véritable gamin de merde, d'ailleurs. Cependant, ce qu'elle disait par la suite était moins marrant. Me comparer aux fils de bourges n'était sans doute pas la meilleure idée qu'il puisse exister. Je n'étais pas ce genre de moins que rien qui allait balancer des saloperies dans le dos des gens. Si j'avais quelque chose à dire, c'était en face, et ça, j'aurais espéré qu'elle l'aurait très bien compris d'un simple regard. J'avais même fait abstraction du reste de ses paroles. C'était légèrement agaçant, ce genre de pensées, après tout.

-Tu penses que je suis du genre à balancer ce genre de choses aux gens ? Je me moque complètement de salir l'image de quelqu'un avec de vieilles réputations moisies. Que tu préfères une moules à une saucisse j'm'en contre balance totalement. Je marqua une pause avant de me lever, prenant le ballon sur lequel j'étais assis, d'une seule main. Parce que oui, j'avais de très grandes mains. Et si tu pensais que je demandais ça parce que tu m'intéressais, tu peux te fourrer le doigt dans l’œil. Je te trouve juste amusante et divertissante de par tes réactions, idiotes.

J'avais également remarqué le fait qu'elle avait commencé à rougir. Si elle n'avait pas commencé à me provoquer sur ce genre de sujet "délicat", peut-être que j'aurais commencé à l'ennuyer avec ça, cherchant à la faire rougir encore plus. Mais là ce n'était pas du tout de l'ordre du jour. Avançant lentement avec la balle en main, je me tenais non loin du panier, avant d'envoyer la balle dans le filet, soupirant longuement, d'un air assez ennuyer. L'argent qu'elle désirait tant, se trouvait d'ailleurs dans la poche arrière de mon pantalon. Les billets étaient parfaitement visibles, d'ailleurs.

-D'ailleurs, j'ai trouvé une petite idée. J'allais lentement récupérer la balle, avant de me tourner vers elle en souriant. Jouons à un jeu. Tu veux ton argent, et moi j'ai envie de faire du basket à cause de l'autre gamin. Voilà ce que je te propose. On va jouer un petit match en un contre un au basket. Je ne pense pas que tu serais en mesure de me prendre la balle, alors ton objectif est simple. Je pointa du doigt ma poche arrière, avant d'afficher un léger sourire. Tu devras récupérer l'argent de par toi-même. Ça te va ?

J'en profita pour retirer l'argent de ma poche arrière, avant de placer un billent dans chacune de mes poches. Après tout, il y en avait quatre, autant faire durer l'amusement un minimum, non ?
C O D E © W H A T S E R N A M E .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Lun 6 Avr - 20:51

i want my money, bitch !
 
Il prenait son pied à se moquer de moi, Ethan. Pour ça, j'avais envie de l'envoyer six pieds sous terre. Mais il avait ce petit quelque chose de fascinant qui me forçait à rester. Je me sentais comme un aimant, repoussée et attirée à la fois. Sa présence me perturbait plus que de raison. C'était un gamin violent des rues. Mais peu importe combien j'avais pensé à prendre la fuite, mes jambes en avaient décidé autrement. Donc je restais là, assise dans mon coin, mes joues rouges comme une pivoine et la mine boudeuse.

- Je n'ai aucune envie que tu t'intéresses à moi, pauvre type. - répliquais-je dans ma barbe, menton posé sur mes genoux. Je n'osais pas hausser le ton avec lui, il me faisait peur. Il était de ces hommes qu'on préfère fuir qu'affronter en face à face. Et même si j'étais une dure à cuire, je savais quand faire marche arrière. Je laissais se consumer mon bâton de nicotine en l'écoutant distraitement, l'œil avisé. Je m'attendais à tout, maintenant.

Son idée me paraissait dénuée de sens. Comment allait-je prendre la balle ? Il lui suffisait de lever le bras pour m'empêcher de l'attraper. Quand je compris qu'il fallait que j'attrape les billets, je me levais d'un bond, laissant ma clope s'échapper sur le sol, s'écrasant lamentablement. Là, j'étais intéressée. C'était mon argent, pas le sien. Et il me revenait d'office, ce n'était pas lui qui s'était tapé deux heures de pluie juste pour un deal merdique.

- Je vais récupérer ce qui est à moi, sois en sûr. Même si je dois suer sang et eau pour l'avoir. - Je ne lui laissais pas le temps de répondre car je m'élançais sur lui, mes yeux rivés sur ses poches. Je ne voulais pas le toucher. Ni maintenant, ni jamais. Alors je le poussais violemment avec mes mains, pour laisser un billet tomber sous l'impact et le ramassait tranquillement.

Certes je m'étais précipitée et j'avais mal aux paumes maintenant (depuis quand un homme était aussi musclé ?) mais je tenais mon précieux entre les doigts, l'agitant sous son nez. - En voilà un. Je ne veux pas jouer à ton jeu stupide et encore moins avoir un contact physique avec toi. - Je le fixais droit dans les yeux, rangeant le billet entre mes seins en le pliant. - Comme tu l'as si bien dit, je préfère les moules aux saucisses. Donc tu m'excuseras mais je n'ai pas le temps de m'amuser avec toi. Trouve toi un autre cobaye.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Wha'd'ya want ? [PV : Moira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MOIRA ◊ « L’oeuvre de la nature est bien plus difficile à comprendre que le livre d’un poète. »
» MARLENE MOIRA HAYWORTH ♦ I used to shine bright like that diamond until that day.
» On apprend à hurler avec les loups. (Jean Racine) [Moira & Dagon]
» [Tampa] Moira & Marley❧ Next step to the future
» [1423] Best Friends' Dinner | Charlie & Moira

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PENSI☀NNAT AZURE :: Azure Events :: Archives avant 03/04/15-
Le Pensionnat International Azure (PIA) accueille chaque année de nombreux étudiants de l'Australie, mais aussi de partout dans le monde comme l'institut est affilié à plusieurs autres écoles dans le monde (ce qui fait que les échanges étudiants ne sont pas rares). Il ne nécessite pas d'être riche pour fréquenter cette école, mais d'être au minimum dans la moyenne.
Votre St@ff

Afin de poster votre propre rumeur, veuillez contacter par messagerie privé Luxana.
Ethan J. Flynn puerait tellement des pieds que l'on sentirait l'odeur de ceux-ci dans la chambre voisine.
Il paraîtrait que Aleksey A. Averine se soit fait faire des implants pour avoir des poils, étant naturellement imberbe.
Il paraît qu'Eileen Trayss est du genre à vomir sur quiconque se baladerait pieds nus.
Nemesis Jones serait profondément amoureux de Wade Spitznogel au point de rêver de lui et d'appeler son prénom dans la nuit. Hé hé.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.