AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 le samedi soir c'est fait pour glander × pv Felix.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lou Valentine
« Otakus & Gamers »
« Otakus & Gamers »
avatar
messages : 86
points : 0
anniversaire : 03/10/1995
inscription : 04/03/2015
age : 22
orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
profession : Etudiante.
année d'étude : Deuxième année.
clubs : Informatique.

Lun 9 Mar - 14:55


Lou venait de fermer la porte du balcon.
Les cris joyeux des élèves résonnaient en bas de son appartement, et ils ont rapidement irrité les oreilles de la jeune fille. Bien entendu, c'était normal : beaucoup d'adolescents adoraient faire la fête le samedi soir, donc aux alentours de 23h c'était monnaie courante de les entendre hurler dans le campus. Lou, elle, avait d'autres projets pour sa soirée.

* Sonic 06... ? Tiens, je connaissais pas ce jeu. Qui aurait l'idée de m'envoyer ça en colis... ? * Pensait Lou en déballant son courrier qu'elle venait d'aller récupérer. Ses yeux se posèrent mécaniquement sur le nom de l'expéditeur. * Oh... Grande sœur. *

Lou n'en fit ni une ni deux : elle allait occuper sa soirée en lançant ce jeu. Clairement, elle ne savait pas ce qui l'attendait au moment où elle a poussé le disque blu-ray dans le lecteur de sa PS3. Le jeu se lança. Aussitôt, à la cinématique de début, Lou leva un sourcil dubitatif.

" ... Eh. Je me suis pas trompée de jeu, là ? C'est qui cette fille. On se croirait dans un Final Fantasy. " Marmonna-t-elle comme à elle-même.

Elle lâcha un soupir. Oui, la cinématique de début était très étrange pour un jeu dédié à ce célèbre hérisson bleu. Et quand ce dernier fit enfin son apparition accompagné d'une vanne débile, Lou porta juste sa main sur son front dans un claquement moyennement sourd.

" Je crois que je vais arrêter ce jeu maintenant. Je suis pas d'humeur, finalement. " Grommela la gameuse.

Alors que la cinématique touchait à sa fin, Lou se levait pour aller éteindre la console, et elle jeta un coup d'oeil à l'écran. Dites-donc, ce temps de chargement... Ça faisait déjà sept bonnes secondes qu'il perdurait. Lou secoua la tête et pressa le bouton.

" J'y jouerai plus tard. Pas d'humeur ce soir pour se la jouer critique de jeux pourris. "

Sur ces paroles prononcées à demi-mot, la jeune fille se redressa et partait fouiller parmi ses autres jeux - des valeurs sûres, cette fois - mais elle fut bien vite interrompue par un bruit sourd en bas. Les cris joyeux s'étaient transformés en jurons. Ça avait tout l'air d'être d'une bagarre, là-bas. C'était déjà plus intéressant pour les oreilles de Lou, ça. Elle sortit sur son balcon et jeta un coup d’œil : visiblement, deux garçons se crêpaient le chignon pour le cœur d'une fille qui restait là, à les observer en paniquant. La petite gameuse jubila presque devant ce spectacle. Ils étaient tellement ridicules !

Seulement voilà, cinq minutes plus tard, la bagarre n'était toujours pas finie. Les deux jeunes hommes ne se battaient plus, par contre ils s'insultaient à très haute voix. Lou commença à en avoir marre. Elle ouvrit la porte de son studio, la claqua de colère, puis emprunta l'ascenseur. Elle allait bel et bien s'occuper de leur cas.

Une fois sortie dehors, Lou se vêtit de sa plus belle grimace de colère et se mit à chercher du regard les deux responsables de sa mauvaise humeur. Elle ne les trouva qu'au bout d'un petit moment : ils se sont séparés au moment où Lou est descendue et partaient maintenant chacun de leur côté.

Pff. Quelle veine. La jeune fille était descendue pour rien. Elle lâcha un juron à peine audible et jeta un coup d’œil plus loin pour observer les adolescents qui s'amusaient, sans vraiment penser quoi que ce soit...


♕ keep calm and
GO HARDCORE
GO HARDCORE


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

Jeu 12 Mar - 21:10




Felix regarde à droite, puis à gauche. Dieu que cela ne l'intéresse pas, alors il se cherche une autre occupation, autre chose à observer plutôt que ces deux mâles qui tentent de prendre le dessus sur l'autre, de prouver qu'il est l'alpha. Oh, on n'est pas dans une meute de loup ! On n'est pas des animaux ! Il y a tellement de façon plus … pacifiques de régler un truc pareil. Tout ça pour les beaux yeux de cette fille. Des beaux yeux ? Même pas ! Ceux du chaton sont bien plus beaux – et il est bien plus narcissique, aussi. Non, il tente d'échapper à cette violence, à cette stupidité qui Dieu merci ne le touche pas.

Un soupir s'échappe de ses lèvres.

Normalement, le samedi, il n'est pas au pensionnat. Il est chez lui, entouré de sa famille nombreuse, faisant attention à ce que sa petite soeur ne se mette pas à manger tout ce qui lui tombe sous la main, à corriger son petit frère dès qu'il fait une bêtise, à discuter du diner avec son grand-frère et de raconter sa semaine à sa mère. Bien entendu, il n'oublie pas sa jumelle, comment le pourrait-il ? Billie n'a pas besoin de lui, c'est une grande fille. Peut-etre qu'elle a grandi avant l'heure, comme lui. Sûrement est-ce pour cette raison qu'on leur a obligé à profiter du samedi soir, comme n'importe quel étudiant.

Comme si aucun souci ne venait troubler leur quotidien.

Sa main se glisse dans ses cheveux sombres, observant la dispute ne se contenter que de mots plus grossiers les uns des autres et sans comprendre pourquoi ils s'énervent si facilement. Une petite étincelle suffit à les faire s'incendier. Ridicule, voilà le seul mot qui résonne dans sa caboche. Mais comment ce jeune garçon pourrait-il comprendre quoique ce soit à la psychologie ? Il n'est même pas capable de résoudre une équation sans aide. Il se pince les lèvres, remarque que les amis qui l'entourent sont pliés de rire à cause de cette scène pourtant peu réluisante et meurt d'envie de s'éclipser afin de retrouver sa famille.

Mais ce serait rompre la promesse faite à sa mère, la veille, au téléphone. Il lui a promis qu'il s'éclaterait toute la soirée. Dans un état mental comme le sien, c'est peine perdu, qu'il se dit tandis que ses prunelles s'accrochent à cette longue tignasse si caractéristique. Forcément, à cet instant précis, un léger sourire vient étirer ses lèvres. Ni une ni deux, il ne cherche pas à comprendre davantage avant de s'approcher de cette boule de nerf surnommée la tigresse de poche, de poser ses mains sur ses frêles épaules et de la retourner vers lui en lui offrant son plus grand sourire – mais pas forcément le plus beau.

« Si ce n'est ma chère Lou ! Alors, tu t'es enfin décidée à sortir de ta piaule, un samedi soir en plus ?! Oooh, c'est fascinant, à marquer dans le calendrier mais surtout... à fêter ! »

Cette jeune demoiselle tombe tellement à pic, voilà son prétexte pour s'échapper de cette ambiance qui ne l'attire pas ce jour-ci, mais surtout une promesse d'amusement. Car il aime la taquiner, la petite gameuse ! Cela fait déjà un petit moment qu'il s'évertue à la sortir de son refuge et de profiter de tout ce que la vie peut lui offrir et toutes ces rencontres desquelles elle passe à côté sans un regard. Triste, beaucoup triste. Bien entendu, Felix ne peut l'ignorer, c'est dans sa nature. Il est sociable, le chat, il aime tout le monde, et parfois certaines personnes ont besoin d'un petit coup de pouce pour s'avancer vers les autres. S'il peut parvenir à répondre amour & joie, il ne pourra que mourir en paix !

« Alors, alors, pour fêter ça, tu veux boire quelque chose ? Oh, bien sûr, rien d'extravagant, haha. Un jus devrait suffir mais lequel voudrais-tu ? Personnellement, je me prendrais bien un jus de fraise. Pas que j'en rafolle, maaaais... Si ! »

Voilà, il ne sait plus se taire, il ne lui laisse même pas le temps de lui répondre ou de comprendre la situation, il s'est lancé et n'a pas l'intention de redescendre sur terre de sitôt. Le chat sent cependant le regard interrogateur du groupe d'amis qu'il vient de quitter sans un mot, qu'est-ce que ça peut lui faire ? Il ne leur a jamais dit qu'il passerait le reste de la soirée avec eux, il ne rompt aucun engagement en s'éclipsant avec cette autre étudiante. D'ailleurs, celle-ci est plus jeune que lui, cela fait de lui son … SENPAI. Non, Felix n'est pas raide dingue des mangas. Du tout.
Revenir en haut Aller en bas
 

le samedi soir c'est fait pour glander × pv Felix.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hebergement samedi soir
» Le savoir est fait pour être partagé
» L'argent, c'est fait pour être dépensé [PV Van Atha'lith]
» Y'a des gens qui sont pas fait pour s'entendre ... [PV : Ethan Valtena]
» Quel pays est fait pour moi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PENSI☀NNAT AZURE :: Azure Events :: Archives avant 03/04/15-
Le Pensionnat International Azure (PIA) accueille chaque année de nombreux étudiants de l'Australie, mais aussi de partout dans le monde comme l'institut est affilié à plusieurs autres écoles dans le monde (ce qui fait que les échanges étudiants ne sont pas rares). Il ne nécessite pas d'être riche pour fréquenter cette école, mais d'être au minimum dans la moyenne.
Votre St@ff

Afin de poster votre propre rumeur, veuillez contacter par messagerie privé Luxana.
Ethan J. Flynn puerait tellement des pieds que l'on sentirait l'odeur de ceux-ci dans la chambre voisine.
Il paraîtrait que Aleksey A. Averine se soit fait faire des implants pour avoir des poils, étant naturellement imberbe.
Il paraît qu'Eileen Trayss est du genre à vomir sur quiconque se baladerait pieds nus.
Nemesis Jones serait profondément amoureux de Wade Spitznogel au point de rêver de lui et d'appeler son prénom dans la nuit. Hé hé.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.
Une rumeur ici.